Le chou, moi, je trouve que ça a un goût... de chou. Parfois un peu trop fort, n'est-ce pas? Bien sûr, cuisiné en potée, c'est bon, mais rien à faire : votre cuisine sentira le chou pendant plusieurs jours. Je ne sais pas si mes colocataires seraient d'accord avec un tel traitement, aussi je leur épargne la cuisson du chou. Et puis il est bourré d'inconvénients : il est un peu fade, long à cuire, et surtout, quand on en achète, on a pour dix ans!

Alors comment pallier une subite envie de chou, maintenant que l'hiver approche?
La solution se trouve dans le chou chinois, le fameux "bok choy"! Plus doux que son voisin, il est aussi plus petit et on le trouve désormais dans la plupart des supermarchés.

S'il fait aussi des merveilles au "wok", voici une recette de potée revue et corrigée... Le cumin s'accorde très bien avec le goût du bok choy, et les raisins secs contrebalancent l'amertume naturelle du chou en ajoutant une petite note sucrée.


Potée de bok choy au cumin


chouchou
[ici la version sans raisins secs, mais ils donnaient un plus non négligeable]

Ingrédients (pour quatre personnes)

- un bok choy
- le jus d'un demi citron
- une c.c de cumin moulu
- une poignée de raisins blonds secs
- sel, poivre

Emincez le bok choy (il doit y avoir des morceaux). Mettez-le dans la casserole avec le reste des ingrédients, couvrez et laissez cuire à feu moyen pendant une quarantaine de mintues : le chou doit être tendre sans se déliter. Servez bien chaud dans des assiettes creuses.