Les croquetteries

13 mai 2009

Tarte light à la tomate, mais pas sans saveurs (basilic, savora, comté)

Combien d'entre vous ont été paniqué parce qu'on leur annonçait des invités surprises?

C'est ce qui m'est arrivé la dernière fois. Pour dîner, j'ai aussitôt pensé à préparer une tarte à la tomate...

Cette tarte est l'une de mes préférées quand reviennent les beaux jours. Très simple à préparer, elle est aussi très light, puisqu'elle contient essentiellement des tomates. Mais attention, elle sait aussi jouer avec les saveurs : savora (que vous pouvez faire vous-même! voir ce-dessous), basilic, et comté pour un ensemble savoureux.

A déguster sur la terrasse, bien sûr ;)


tartetomate

Tarte light à la tomate

Ingrédients :
- 5 tomates
- quelques feuilles de basilic
- une grosse cuillère à soupe de savora (ou de moutarde mélangée à un peu d miel, vinaigre, muscade et cannelle, etc...)
- quelques lamelles fines de comté
- une pâte feuilletée

Préchauffez le four à 200°C.
Coupez les tomates en rondelles en enlevant le coeur dur, disposez dans une passoire avec du sel et laissez-les dégorger 20 minutes.
Etalez la pâte dans une moule à tarte et piquez-la. Etalez la moutarde sur le fond, parsemez de feuilles de basilic. Disposez enfin une couche de tomates, puis les lamelles de comté, puis de nouveau une couche de tomates. Salez, poivrez.
Enfournez 325 à 30 minutes jusqu'à ce que les tomates soient fondantes.

Posté par croquetteries à 15:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]


04 mai 2009

Des cookies au pralin, et fleur de sel, fondants à souhait

Il y a toujours une recette de cookies qu'on préfère à une autre...

Pour ma part, j'avais essayé celle de Marmiton et, malgré ses bonnes notes, j'avais été très déçue : les cookies étaient durs, trop sucrés et trop salés (sans doute le fait d'avoir mis intégralement du beurre demi-sel). La totale! On aurait dit de mauvais sablés.

Déçue, j'ai recommencée en modifiant la recette au jugé jusqu'à obtenir une texture qui me paraissait satisfaisante. La pâte formait un ensemble presque crémeux. Après un passage au four... ce fut le coup de foudre! Les cookies étaient enfin moelleux, fondants, bien gonflés, avec un peu de croustillant grâce au pralin. La fleur de sel pimente agréablement le biscuit, sans pour autant donner l'impression de sel en bouche obtenu avec le beurre salé.

Et pour arriver à ce résultat, rien de plus simple qu'un œuf supplémentaire et un peu plus que de levure que d'habitude. (Chut, la quantité de beurre est peut-être aussi un peu supérieure à la plupart des recettes qu'on peu trouver, mais ils ne sont pas du tout gras pour autant à la dégustation, et puis ce sont des cookies après tout...)

Je vous laisse en juger :

cookies_au_pralin

Ingrédients (pour 20 cookies)

150 g de farine
50 g de sucre
1 oeuf
100 g de beurre doux (mou)
Une pincée de fleur de sel
1/2 sachet de levure
50 g de pralin
75 g de chocolat noir


Préchauffer le four à 180°C.
Mélangez le beurre pommade et le sucre jusqu'à homogéinéité. Ajoutez l'oeuf. Incorporez bien. Ajoutez la farine mélangée avec la levure. Enfin, incorporez le pralin et le chocolat concassé.
Vous devez obtenir un mélange crémeux.

Mettez au frigo quelques instants.
Sur une plaque, disposez de petits tas espacés les uns des autres (ils vont s'étaler en cuisant). Saupoudrez très très légèrement de fleur de sel. Enfournez 10 à 12 min selon la cuisson de votre four, pas plus, c'est mieux de sortir le cookie quand il n'a pas encore l'air très cuit, car il va durcir à l'air libre.
Enlevez bien de la plaque quand ils sortent du four, pour stopper la cuisson.



A protéger des petites mains chapardeuses!

Posté par croquetteries à 17:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 avril 2009

Une terrine aux goûts d'hiver et de printemps [Terrine de chou, farce aux pommes et fruits secs]

Choux en promotion chez le primeur... Je pense aussitôt à faire du chou farci. Manque de chance, on en avait déjà mangé il y a peu. Et puis, ça faisait trop hivernal... Pourquoi ne pas rendre le fameux chou farci moins mémé et plus printanier en le présentant sous forme de terrine, avec une farce acidulée-sucrée aux pommes, viande et fruits secs, associé au croquant de la cacahuète? De quoi re-dynamiser le chou!

Moelleuse et très savoureuse, cette terrine express a définitivement réussi à faire passer l'hiver.

chou

Ingrédients (pour 8  personnes)
- un gros chou vert
- 350 g de chair à saucisse (ou porc mixé)
- 2 à 3 oeufs
- une cuillère à soupe de chapelure
- 2 pommes Golden
- 2 oignons
- persil
- une gousse d'ail
- une poignée de cacahuètes
- une poignée de raisins blonds (facultatif)
- bouillon


Laver le chou, détacher les feuilles et faîtes-les blanchir 5 minutes à l'eau bouillante. Égouttez et passez à l'eau froide. Enlevez les plus grosses côtes.

Plongez les raisins dans l'eau chaude pour les réhydrater.

Emincez les oignons et l'ail et faîtes-les suer dans un peu de beurre. Pendant ce temps, épluchez la pomme et coupez-la en dés. Ajoutez la pomme. Quand elle devient fondante, ajoutez la viande et faîtes revenir. Transvasez la farce dans un saladier, ajoutez les oeufs, sel, poivre, persil, raisins, et la chapelure jusqu'à obtenir une consistance pas trop liquide.

Chemisez un moule à cake avec les plus grandes feuilles de chou. Disposez une couche de farce au fond, recouvrez d'une couche de feuilles de chou, et ainsi de suite jusqu'à atteindre le haut du moule. (Il vous faudra sûrement 2 moules à cake, ou un gros, mais vous pouvez congeler la terrine très facilement). Finissez par une couche de chou et rabattez le bord des feuilles qui dépassent du moule.

Recouvrez la terrine de bouillon, disposez un papier d'aluminium sur le moule, et enfournez 1h30 à 180°C. Vous pouvez continuer la cuisson à feu plus doux si vous souhaitez. Tout le bouillon doit être absorbé.

Pendant ce temps, mixez les cacahuètes en morceaux (surtout pas en poudre). Faîtes-les revenir dans une poêle non graissée jusqu'à qu'ils soient torréfiés. Au moment des servir, saupoudrez la terrine avec les cacahuètes, et découpez des tranches. Servez chaud.


Posté par croquetteries à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2009

Courgettes à la Vanille [recette de Cyril Lignac]

Aujourd'hui, une petite recette facile qui ne nécessite pas beaucoup d'ingrédients, mais qui fait toujours son effet. Je l'ai trouvée dans un livre de Cyril Lignac et j'en fais régulièrement. La vanille, qui est utilisée en gousse, ne donne pas du tout de côté sucré, mais elle adoucit subtilement le goût de la courgette. Un régal, vraiment.



courgette

Ingrédients (pour 3 personnes)
- 3 petites courgettes (ou 2 grandes)
- une gousse de vanille
- sel, poivre
- huile d'olive

Enlevez la peau des courgettes. Si ce sont des courgettes nouvelles, laissez-la en épluchant seulement une bande sur deux. Puis détaillez-les en petits dés.
Dans un wok, faîtes chauffer de l'huile d'olive. Jetez les dés de courgette, l'intérieur de la gousse de vanille grattée, ainsi que la gousse elle-même. Laissez cuire doucement pendant 25 minutes. Salez, poivrez, et pensez à retenir la gousse.

Posté par croquetteries à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2009

Quiche extra-moelleuse (pour de vrai), poireaux-chèvre et touches perso

Rien de plus simple (et de plus délicieux) qu'une quiche poireaux-chèvre.

Mais les quiches, je ne les aime pas quand elles sont raplapla. Celle-ci a été conçue dans un moule à bord haut, de façon à obtenir une épaisseur extra-moelleuse. Le chèvre est en plus "enterré" sous la pâte, ce qui permet de conserver son fondant (si vous dégustez la quiche froide) et son coulant (si vous la préférez chaude).

Pour adoucir le goût des poireaux, je les ai cuits à l'eau avant de les faire revenir à la poêle.

Tous ces petits détails permettent d'obtenir une quiche qui fait la différence!


quichepoireaux

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 2 poireaux (le blanc et un peu du vert)
- 2 échalotes
- une bûchette de chèvre mi-sec (type "Soignon")
- une pâte feuilletée
- 4 œufs (pas moins, sinon vous perdrez en épaisseur)
- 20 cl de crème épaisse
- sel, poivre

Étalez la pâte dans une moule pas trop grand et à bords hauts, et piquez le fond avec une fourchette.
Emincez les poireaux et faîtes-les blanchir 5 minutes dans l'eau bouillante.
Puis faîtes-les revenir dans de l'huile d'olive avec les échalotes jusqu'à ce qu'ils soient tendres (15 minutes environ).
Dans un récipient, fouettez les œufs, ajoutez la crème, sel, poivre, puis les poireaux. Mélangez bien et répartissez sur le fond de tarte.
Grattez partiellement la croûte du chèvre (pour éviter qu'il ne soit trop fort) et enterrez des lamelles sous l'appareil à quiche.
Enfournez pour 30 minutes à 200°C.

Et vous, quel est votre parfum de quiche préféré?


Posté par croquetteries à 19:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]


12 mars 2009

Des "futomakis" simples et savoureux : truite fumée et avocat

Les makis... Vous connaissez sûrement! Ce sont des rouleaux de riz et poisson cru qu'on trouve dans les restaurants japonais. Les "futomaki" sont une version un peu plus grosse. L'avantage est qu'on peut y mettre plein de garniture, et en plus, c'est moins difficile à rouler.

C'est très ludique à réaliser. Vous pouvez organiser un "atelier maki" avec des amis ou des enfants. Dans ce cas, il vaut mieux que la garniture ne soit pas du poisson cru... Je vous propose ici d'associer la truite fumée et l'avocat pour des saveurs originales.

N'ayez pas peur de "rouler" vos makis : si vous n'avez pas "makisu", l'instrument japonais pour les rouler, il suffit d'un film de cellophane, et d'un petit coup de main qui se prend très vite.


futomaki

Ingrédients (pour 4 personnes)
- 4 feuilles de NORI (feuille d'algue qu'on trouve à Carrefour, en supermarchés bio ou en épicerie asiatique...)
- une grosse tasse de riz rond (japonais ou italien, par exemple)
- 2 avocats
- 4 tranches de truite fumée
- 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc
- 1 cuillère à soupe de sucre

  • Préparez la garniture (pendant que le riz cuit par exemple):

Epluchez l'avocat et coupez-le en lamelles. Émincez la truite fumée.

  • Cuire le riz:

Mettez-le dans un cuiseur à riz (ou faîtes-le cuire à la casserole avec 1,5 fois sa quantité d'eau). Quand le riz est cuit et l'eau absorbée -ou quand le cuiseur s'est automatiquement arrêté -, tranférez-le dans un plat. Mélangez le vinaigre et le sucre dans un verre et arrosez-en le riz. Tournez ce dernier comme vous feriez avec des blancs en neige, jusqu'à ce que le riz ait pris une texture brillante et légèrement collante, et jusqu'à ce qu'il soit tiédi.

  • Roulez votre maki:

Disposez une feuille de cellophane sur la table, et une feuille de nori par dessus. Déposez un peu de riz (il doit former une couche uniforme mais surtout pas épaisse, au risque de ne pas pouvoir fermer le rouleau... Au centre de la feuille ainsi obtenue, diposez en longueur l'avocat et le poisson. Puis fermez le rouleau en pressant fermement avec vos mains, en veillant à ce que la garniture soit bien au centre. Je vous assure, on y arrive très bien.

Attendez un peu que l'algue se détende bien. Servez avec de la sauce soja (de préférence japonaise), et du wasabi si vous aimez.futomaki2

En espérant que vous réussirez vos prochains futomakis! ;-)

Posté par croquetteries à 14:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 mars 2009

Une semaine japonaise... avec les moyens du bord?

J'ai toujours adoré la cuisine japonaise, et le fait de partir au Japon m'a conforté dans cette idée. Pourtant, il n'est pas facile, en France, de cuisiner un petit plat japonais :  les ingrédients s'avèrent souvent très difficiles à trouver. Mais il serait dommage de se priver de la cuisine japonaise pour autant... Alors, à défaut de trouver un bon restaurant (ce qui n'est pas toujours chose aisée), pourquoi ne pas essayer quand même?

C'est pourquoi je vous propose ici, pour inaugurer le mois de mars, la recette du "SUKIYAKI". C'est une sorte de fondue de viande et de légumes mijotés dans une sauce légèrement sucrée, qui se sert généralement en hiver.
- très amusant à préparer : on coupe soigneusement chaque ingrédient et on fait mijoter...
- convivial! En effet, tous les convives peuvent se servir dans la marmite.
- simple! Si on n'a pas envie de partir à la conquête des épiceries japonaises, la plupart des ingrédients peuvent être remplacés par leur équivalent français, pour un résultat très convainquant.

N'hésitez donc pas à vous lancer dans la réalisation de ce plat ludique et goûteux...


sukiyaki1

En noir, les ingrédients japonais traditionnels - en rouge, ce par quoi vous pouvez les remplacer

Pour 6 personnes

- 500 g de boeuf tendre
- une noix de gras de boeuf (ou saindoux)
- 300 de pâtes shirataki (ou vermicelles de riz, qu'on trouve dans tous les supermarchés)
- 8 champignons shiitake (ou champignons de Paris)
- un bloc de tofu ferme (facultatif si vous n'aimez pas)
- 6 negi / jeunes oignons (ciboules, ou blancs de poireaux)
- 4 belles poignées de shungiku (les pousses d'épinards conviennent très bien)

Pour la sauce :
- 1 tasse de kombu dashi (bouillon de poisson, bouillon de légumes avec un peu de fumet de poisson, ...) + prévoir un peu plus
- 1 tasse de sauce de soja
- 1 tasse de mirin (ou sake / ou alcool de riz) (à la rigueur, par du xérès, sherry, vermouth, quelque chose dans le genre...)
- 3 cuillères à soupe de sucre


sukiyaki2Préparez les ingrédients :
- Mélangez les ingrédients de la sauce.
- Coupez le pied des champignons et incisez en croix le haut des chapeaux
- Coupez le bloc de tofu en dés
- Nettoyez les pousses d'épinards.
- Emincez les oignons très finement.
- Si vous utilisez des vermicelles de riz, faîtes-les réhydrater comme indiqué sur le paquet.
- Entreposez la viande une demi-heure au régrigérator, pour pouvoir la couper en lamelles très fines.

Pour la cuisson :

Mettez la graisse à fondre dans un poêlon (une petite cocotte, etc...), faites revenir une partie de la viande et des légumes, puis recouvrez avec la sauce. Laissez mijoter en rajoutant des ingrédients au fur et à mesure, tout en veillant à garder assez de sauce.

Au moment de servir, placez la cocotte au milieu de la table.

いただきます!

Posté par croquetteries à 15:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 février 2009

Lotte en robe de lard, sur tarte fine aux tomates confites

Je vous présente aujourd'hui une entrée très chic. Certes, l'association poisson-viande peut surprendre, mais le jambon cru relève le goût de la lotte sans le surpasser. C'est très fin. Voilà de quoi surprendre vos invités, si vous êtes prêts à prendre quelques risques...

Le tout est servi sur une tarte aux tomates confites qui, elle, fera l'unanimité. Elle est un peu longue à faire (à cause de la cuisson des tomates), mais vous pouvez vaquer à vos occupations pendant ce temps, et le goût est sans comparaison avec une simple tarte aux tomates! A essayer sans hésitation, vous serez récompensés de vos efforts.

lotte

Ingrédients (pour 8 personnes)
- beaucoup de tomates! au moins 2 kg, mais faîtes-en 3 et gardez-en en conserve, les tomates confites faites maison sont délicieux
- une pâte feuilletée
- de l'huile d'olive
- paprika
- herbes de provence
- entre 300 et 400g de lotte
- 4 tranches de jambon de parme, si possible fines

Préparer les tomates:
Coupez les tomates en fines lamelles en prenant soin de retirer le pédoncule (ne les pelez  surtout pas). Faîtes-les dégorger dans une passoire après les après recouvertes de sel. Pendant ce temps, préchauffez le four à 130°C.
Disposez les tomates dans un plat allant au four, avec de l'huile, des herbes de Provence, du sel et du poivre. Laissez cuire pendant 3h en remuant de temps en temps.

Pendant que la tarte cuit, préparez la lotte marinée :
Enlevez la membrane qui recouvre la lotte, et coupez des bouts de poisson plus ou moins cubiques. Il en faut un par convive. Poivrez (pas la peine de saler car le jambon l'est déjà), saupoudrez d'un tout voile de paprika, et enfin enroulez chaque morceau dans une demie tranche de jambon. Laissez reposer au frigo sous film étirable, pour que le poisson s'imprégne des saveurs du jambon.

Avant le repas:
Déroulez la pâte feuilletée et répartissez les tomates confites dessus Le tout doit former une couche assez fine mais homogène. Enfournez pour 20 minutes à 200°C.
Faîtes poêler les morceaux de lotte lardés quelques minutes, jusqu'à ce que le poisson soit cuit à coeur.

Servez un morceau de lotte sur une part de tarte (avec un filet de vinaigre balsamique pour décorer).

Posté par croquetteries à 17:30 - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 février 2009

Poivrons farcis au risotto

Cette recette a été un de nos derniers repas du dimanche. Très savoureuse, elle allie le fondant du risotto à celui du poivron confit au four. L'ensemble est joli à voir (surtout si vous choisissez un poivron d'un beau rouge brillant), histoire de rappeler les saveurs méditerranéennes.

Personnellement, j'ai toujours trouvé le risotto un peu bourratif : le préparer dans une coque de poivrons permet de le rendre beaucoup plus digeste.

poivronsfarcis
Ingrédients  (pour 4 personnes)

- deux poivrons
- 2 verres de riz rond pour risotto (type "arborio")
- 3 échalotes
- 4 cuillères à soupe de parmesan
- 1 cuillère à soupe de mascarpone (ou de crème fraîche si vous n'avez pas)
- du bouillon
(- quelques noisettes) facultatif


Préparer les poivrons:
Coupez le pédoncule, enlevez les graines sans abîmer la chair et faîtes-les tenir debout dans un plat. Puis mettez-les au four chaud (200°C) entre 20 et 30 minutes, jusqu'à ce que vous puissiez retirer le peau noircie sans difficulté.

Préparer le riz:
Faîtes revenir les échalotes dans de l'huile d'olive, puis ajoutez le riz, laissez grésiller quelques instants et versez le bouillon petit à petit en veillant à attendre que le liquide soit bien absorbé. Quand le riz est tendre mais encore légèrement croquant, salez, poivrez, ajoutez le mascarpone et le parseman, puis réservez. Ajoutez des éclats de noisette si désiré.

Farcissez les poivrons avec le risotto. Vous pouvez servir de suite ou laissez dans le four chaud jusqu'au moment du service.

Posté par croquetteries à 06:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 février 2009

Le guacamole comme on l'aime par chez nous

Rien de simple que du guacamole, me direz-vous... Mais pas si sûr, car avabt de rencontrer des étudiantes mexicaines, je n'étais jamais satisfaite du goût de mon guacamole.

Après plusieurs essais, voici ma version préférée, qui tient du succès de la coriandre fraîche et du citron vert, indispensables et surtout irremplaçables...

guacamole

Pour quatre invités :

- 2 avocats très mûrs
- une tomate
- un demi-citron vert
- une dizaine de brins de coriandre fraîche
- un demi oignon doux
- quelques gouttes de tabasco
- sel et poivre
(- et un paquet de chips aux maïs pour dévorer tout ça)


Epluchez les avocats et écrasez-les à la fourchette en veillant à ne pas obtenir de purée : en effet, il faut garder une texture avec des morceaux.
Pressez le  demi citron vert et incorporez le jus.
Coupez la tomate et le demi oignon en tout petit dés, rajoutez-les au guacamole.
Ciselez les feuilles de coriandre et mélangez délicatement.
Assaisonnez (tabasco, sel, poivre).

Servez bien frais avec les chips-tortillas. Mais délicieux sur du pain grillé aussi, ou pour coiffer une salade de tomates en version light.

Posté par croquetteries à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]